La Lune
 
Vie privée | Infos légales | Faq | Contact © 2014 - 2019 Ordre des Sages Africains. Tous droits réservés.
Les Djinns
École Traditionnelle et Initiatique de Magie Opérative
Secrétaire Général
Téléphone
et
WhatsApp :
0032465786378

Facebook :
ketherlucifuge
                                                Le Coran et les Hadiths appellent "djinn", tout Être spirituel (Entité) créé de "feu sans fumée" et antérieur à l'Homme. Il est dit qu'ils peuvent prendre différentes formes pour apparaître dans notre monde, et qu'ils sont soit bons, soit mauvais. L'existence des Djinns ne fait donc aucun doute pour le croyant et l'étudiant des Sciences Occultes. Le mot "djinn", en arabe, est dérivé du verbe "janna", qui signifie "cacher" ou "dissimuler".  Ils sont donc physiquement invisibles aux yeux des humains, comme leur nom le suggère.  Cette invisibilité est l'une des raisons pour lesquelles certaines personnes nient leur existence.

                                                Bien que le terme "djinn" soit d'origine arabe, il n'est pas obligatoire d'être musulman pour qu'un Djinn réponde à l'appel. Ce qui compte c'est de connaître la procédure d'appel, comme c'est le cas dans tout contact avec une Entité ou un Esprit. Les Djinns appartiennent, pour la plupart d'entre eux, à la catégorie de Génies qui demandent des sacrifices animaux pour accomplir la tâche qu'on leur assigne, quel que soit le rang qu'ils occupent dans leur hiérarchie. Rares sont les Djinns qui demandent du sang humain pour agir. Cette particularité de demander un sacrifice animal pour résoudre un problème ou comme simple offrande de remerciement, est caractéristique d'Entités conservant un pont, un lien étroit avec le monde des humains. Nous rencontrons aussi cet aspect des choses dans la Bible et les Écritures hindoues avec les Anges et les Dévas, qui sont des Entités spirituellement élevées. Cependant, les Djinns vivent sur terre, mais dans un monde parallèle au nôtre. Sous plusieurs aspects, les Djinns nous sont très similaires: ils mangent et boivent, ils se marient, ont des enfants et meurent. Toutefois, comme c'est le cas de toutes les Entités non-humaines, leur durée de vie est beaucoup plus longue que la nôtre.

                                                Si les Djinns ont été vulgarisés par le Coran, il ne faut pas pour autant croire qu'avant cela, ils n'étaient pas connus des pratiquants des Arts occultes. Dans d'autres contrées Africaines, bien avant la langue arabe, ils étaient connus simplement comme les "Génies", "Esprits" ou en langage Kongo "Ba Nkulu" qui signifie "les Vieux", "les Anciens", et qui, par extension, finit par devenir "les Ancêtres". Ici, bien entendu, il ne s'agit pas d'Esprits de mort mais d'Entités spirituelles, et ne sont donc pas l'apanage de l'Islam. Ils sont, pour la majorité d'entre eux, les anciens habitants de la terre, et l'ont occupée avant l'Homme. La Tradition Kongo faisait donc appel à ces Génies de la terre bien avant son contact avec l'Islam. En effet, plusieurs sources concordantes d'ethnologues étrangers des siècles passés et du temps de la colonisation, relatent des épisodes où les Esprits de la terre, différents des ancêtres des lignées familiales, sont invités à participer aux cérémonies d'initiation, d'offrande (remerciement pour un bienfait accordé, ou pour demander de l'aide, etc), ou de consécration, et ces Entités ont toujours répondu présents de manière tangible qui ne laissaient aucun doute aux participants de ces cérémonies. Les initiés Kongo de ces temps-là les nommaient "les anciens Vieux". Lors de leurs manifestations, ces Esprits de la terre prenaient temporairement diverses formes animales dont la plus régulière était celle d'un serpent. Pour en revenir à l'origine généralement acceptée, les Djinns sont issus de croyances sémitiques. L'adjectif "sémitique", fondée scientifiquement, se fait dans le cadre de l'étude des langues, et on désigne alors sous ce vocable, les langues Araméennes modernes, l'Arabe, l'Hébraïque et l'Éthiopienne.

                                                Dans le cadre de notre Ordre, la Science des Djinns est enseignée selon les secrets de l'Islam combinés à des éléments Kongo, ce qui a pour résultat de considérablement simplifier les pratiques tout en conservant leur efficacité. Les pratiques sont données phonétiquement afin de palier au manque de la connaissance de l'Arabe. Si notre Ordre a choisi d'enseigner les Djinns, c'est parce que, dans leur catégorie de Génies, ils présentent des similitudes avec les Génies des Traditions Africaines et Kongo particulièrement.

                                        Nous enseignons la Science des Djinns dans le 2ème Degré
English Version
Travaux Occultes